La noblesse du pardon

LE PARDON – définition du Larousse : « Faire rémission de quelque chose à quelqu’un : Pardonner une faute, une offense. »
La rémission c’est l’action de remettre, de faire grâce. On parle de pardon lorsque qu’il y a faute, bien entendu.

En quoi ce sujet peut-il nous intéresser ?
Tout simplement parce que la Bible déclare que tous sont pécheurs, et qu’il n’y a pas un juste pas même un seul. Il y a une deuxième raison que je veux aborder : c’est la nécessité de vivre le pardon réciproque.

ROMAINS 3/9-18 : « Quoi donc ! sommes-nous plus excellents ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l’empire du péché, selon qu’il est écrit : Il n’y a pas de juste, pas même un seul ; nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu ; tous sont égarés, tous sont pervertis ; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul…. »

ROM 3/23 : «Car tous ont péché, et sont privés de la gloire de Dieu»

1 JEAN 1/9 : « Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

1 JEAN 2/2 : « Nous avons un avocat auprès du Père, JESUS-CHRIST, le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. »

2 Pierre 3/9-10 : « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance. »

ACTES 2/38 : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de ses péchés. »

Le péché entraîne la condamnation, la culpabilité, la souffrance, etc.

L’être humain a besoin de connaître une vraie délivrance face à ce fléau du péché. Car combien de vies sont brisées et gâchées par l’emprise du péché ; combien de maladies causées par la culpabilité ; nombreux sont ceux qui se réfugient dans l’alcool, la drogue… à cause du désespoir créé par le péché et la culpabilité.

C’est a l’homme pécheur et coupable que s’adresse le beau message de l’Evangile : Lisons un récit de l’Evangile : Jean 8/3-11

Une femme adultère : c’est la mort qui l’attend… mais aussi nous voyons dans ce texte l’accablement des autres, la culpabilité qui pèse… La bonne nouvelle se trouve dans la déclaration du Seigneur Jésus : « Je ne te condamne pas, va et ne pèche plus » Jésus brise la condamnation, la culpabilité en accordant son pardon.

La bible déclare que le Christ est mort sur la croix pour nous laver et nous purifier de tout péché par son sang, procurant ainsi la paix, le salut de l’âme, la réconciliation avec Dieu, pour ceux qui croient

Le psalmiste dit : « Le pardon se trouve auprès de toi »

La noblesse du pardon auprès de nos semblables : COL. 3/13

Dieu nous fait la grâce de connaître le pardon sur le plan personnel, afin que nous accédions au salut de notre âme, mais n’oublions pas que le Seigneur nous invite à régler aussi le problème auprès de nos semblables.

Car là aussi, il y a un vrai poison pour quiconque n’a pas le courage de regarder en face cette réalité. Combien de foyers brisés, de familles déchirées, de drames sociaux, de situations inextricables à cause de rancunes, de haines et de manque de pardon…

Sachez que la haine, la rancune, l’animosité empoisonnent la vie, et peuvent entraîner toutes sortes de maladies physiques, spirituelles, mentales…

La première étape dans le cheminement de ce que j’appelle la noblesse du pardon, c’est le pardon de Dieu. Mais ensuite, et impérativement, nous sommes appelés à vivre ce pardon sur le plan horizontal, et à le donner, à le communiquer :

EPH. 4/32 : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. »

LUC 17/3-6 : « Si ton frère a péché, reprends-le; et, s’il se repent, pardonne-lui. Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant: Je me repens, tu lui pardonneras. Les apôtres dirent au Seigneur: Augmente-nous la foi. Et le Seigneur dit : Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait. »

MARC 11/24-26 : « C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Pardonner ne consiste pas à dire simplement « j’oublie », mais c’est réellement faire une démarche intérieure avec l’aide du Seigneur pour que le pardon que j’accorde soit réel et sincère.

A méditer : GENESE 23/1-4

Jean Marie Lefèbvre